Aller au directement au contenu
Imprimer Partager ce contenu de Décisions sur Facebook Twitter Partager ce contenu de Décisions par Email

Transports

43 000 salariés laissent leur voiture au garage

© J-P. Bajard

© J-P. Bajard

Les entreprises incitent de plus en plus leurs salariés à laisser leur voiture au garage : pour limiter la pollution de l’air, réduire la consommation d’énergie ou l’émission de gaz à effet de serre mais aussi pour améliorer la sécurité routière ou la santé de leurs collaborateurs. Cette année encore, la Région Rhône-Alpes et l’Ademe ont renouvelé le défi qui s’adresse aux entreprises, administrations et lycées avec pour objectif la promotion des alternatives à la voiture individuelle.

Bilan de l’opération : 43 000 salariés et 1 000 établissements se sont prêtés au jeu. Une progression en flèche pour cette édition : huit cents entreprises de Rhône-Alpes s’étaient mobilisées en 2014 à l’occasion de la 4e édition du Challenge. À pied, en vélo, à trottinette ou en transport en commun, on comptait déjà plus de 35 000 participants l’année dernière. 

Le Léman express en bonne voie

© ALSTOM Transport J. Schweitzer

© ALSTOM Transport J. Schweitzer

Un train « Léman express » toutes les dix minutes entre les gares d’Annemasse et Genève-Cornavin en 2019. C’est l’aboutissement d’un énorme projet entre la Suisse et la Région Rhône-Alpes pour répondre aux difficultés de circulation sur l’agglomération du Grand Genève. Chaque jour, 550 000 déplacements sont comptabilisés, dans les deux sens, entre les deux pays.

Les emplois restent majoritairement au centre de l’agglomération alors que les habitants s’en éloignent, repoussés par le prix du foncier. Ce bassin de vie, qui connait une situation économique florissante, se prépare à accueillir 200 000 habitants et 100 000 emplois supplémentaires à l’horizon 2030.

Les travaux ont démarré mi-mai pour poursuivre la tranchée entre la frontière et la gare d’Annemasse, et aménager les voies de la gare d’Annemasse. L’installation d’un poste de commandement en gare d’Evian et la modernisation de la signalisation entre Annemasse et la Roche-sur-Foron sont également au programme. Rhône-Alpes  a engagé 55 millions d’euros sur les 234,25 millions de la partie française. 

17 rames commandées au constructeur Alstom

La Région va débourser 220 millions d’euros pour l’achat des futures rames dans le cadre du contrat existant entre la SNCF et le constructeur Alstom. Configurée en version péri-urbaine, chaque rame de 72 mètres peut transporter jusqu’à 204 voyageurs assis, à une vitesse maximale de 160 km/h. La capacité du train peut atteindre 800 places assises en accouplant quatre rames. À la fin de l’année 2019, le réseau de transport express franco valdo genevois s’étendra sur 230 km et 45 gares.

Lyon-Turin : l’Union européenne apporte 813 M€

Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, a annoncé que l’Union européenne apporterait 1,7 milliard d’euros pour le financement des infrastructures de transport en France pour la période 2016-2020. Au premier rang de ces travaux figure le projet de liaison ferroviaire entre Lyon et Turin. Quelque 813 millions d’euros sont inscrits pour réaliser le tunnel de base entre la France et l’Italie. 

Décisions N°63 – juillet 2015
La lettre d’information de votre Région est propulsée par 111 Média, une solution conçue et développée en Rhône-Alpes.