Aller au directement au contenu
Imprimer Partager ce contenu de Décisions sur Facebook Twitter Partager ce contenu de Décisions par Email

Environnement

Climat : “énergie positive” au Sommet de Lyon

© F. Trabouillet

© F. Trabouillet

Deux jours durant, la canicule a accompagné les participants au Sommet mondial climat et territoires de Lyon. Comme pour les pousser à accélérer leur engagement dans la lutte contre le réchauffement…

Élus et représentants des régions et villes du monde, accueillis à l’Hôtel de Région le 1er et 2 juillet, ont annoncé une série d’engagements qui équivalent à une réduction de 1,5 milliards de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. « Il ne sera pas possible de lutter efficacement contre le dérèglement climatique sans une approche territoriale » ont souligné les participants. Cinquante organisations, représentant les deux tiers de la population mondiale, ont signé une déclaration qui sera versée aux débats menés par les États lors de la COP21 à Paris en fin d’année.

François Hollande, venu saluer le travail des congressistes, a annoncé son soutien à un accès direct des collectivités territoriales au financement climat. Le président de la République a promis qu’une journée spéciale, consacrée aux collectivités, serait organisée pendant la COP21.

Jean-Jack Queyranne, président de la Région, s’est réjoui « de la reconnaissance unanime de l’action territoriale », des engagements qualitatifs et quantitatifs adoptés au cours d’un sommet « fédérateur », marqué par « une énergie collective positive. » 

Les abeilles sauvages à la loupe

© Élisabeth Chambard

© Élisabeth Chambard

En Europe, 80 % des espèces de plantes à fleurs sauvages et 70 % des espèces cultivées dépendent de la pollinisation par les insectes, principalement des abeilles. 2 000 espèces sont recensées en Europe dont la majorité sont des abeilles sauvages.

Si les apiculteurs ont mis en évidence un déclin alarmant des colonies d’abeilles mellifères, il existe très peu d’études scientifiques sur les insectes sauvages. C’est pourquoi l’association Arthropologia lance une opération de suivi participatif d’abeilles sauvages en Rhône-Alpes.

Objectif : mieux les connaître pour mieux les protéger. Grâce aux outils d’identification mis en place sur le site internet de l’association, chacun pourra identifier et transmettre ses données en se connectant au site d’Arthropologia, en lien avec le site VisioNature de la Ligue de protection des oiseaux.

Près de 300 espèces ont déjà été identifiées sur le territoire du Grand Lyon, il s’agit aujourd‘hui d’évaluer la population à l’échelle de Rhône-Alpes. 

La SPL Oser monte en puissance

À Bourg-en-Bresse, l’école élémentaire les Vennes. © SPL Oser

À Bourg-en-Bresse, l’école élémentaire les Vennes. © SPL Oser

Opérationnelle depuis mi-2013, la Société publique locale Oser compte deux nouveaux actionnaires. Les villes d’Annecy et de Grenoble viennent d’adhérer à la société créée pour accélérer la rénovation thermique des bâtiments publics.

À Bourg-en-Bresse, l’école élémentaire les Vennes construite en 1932 est en travaux afin de réduire les consommations de chauffage de 60 %, et les émissions de GES de 58 %.

Pour 2015 – 2016, plus de 31 M€ de travaux de rénovation sont programmés, dont cinq lycées de la Région Rhône-Alpes (18 M€), trois groupes scolaires de la commune de Bourg-en-Bresse (6,6 M€), l’Hôtel de Ville de Cran Gevrier (5,9 M€) et la médiathèque de Montmélian (0,85 M€).

La SPl OSER apporte à ses actionnaires une mutualisation des compétences, des missions d’expertise et d’assistance à maitrise d’œuvre. Ils peuvent aussi la mandater en tant que maître d’œuvre et recourir au tiers investissement. Ils obtiennent ainsi de meilleures conditions de réalisation pour atteindre le niveau BBC rénovation et des taux d’emprunt plus intéressants.

La Région Rhône-Alpes et neuf collectivités locales sont déjà actionnaires de la SPL OSER : Bourg-en-Bresse, Chambéry, Cran Gevrier, Grigny, Montmélian, Meyzieu, Romans sur Isère, Saint-Fons, Saint-Priest ainsi que le Syndicat Intercommunal d’Énergie de la Loire. 

Montagne 2040 : de nouveaux labellisés

© A. Brunet

© A. Brunet

Marie-Hélène Bruyère, patronne de la table « Marie Café » à Saint-Basile, en Ardèche, François Odouard fondateur de deux « Cigales », des clubs d’investissement solidaires dans la Loire, Rémi Thébault le créateur d’une application pour smatphone qui facilite la randonnée : comme eux, plus de cent projets se sont vus décerner le label « Montagne 2040 » sur l’ensemble de la région Rhône-Alpes. Ils sont venus témoigner lors du 3e Conseil Montagne 2040, qui s’est réuni fin juin au pied du Mont-Gerbier-de-Jonc, pour débattre de la question du numérique comme vecteur d’égalité, de croissance et de progrès en montagne 

Des actions dans le PNR des Baronnies

© J. Robert

© J. Robert

Le 26 janvier dernier, les Baronnies provençales étaient officiellement classées en Parc naturel régional, le 8ème de Rhône-Alpes. Fin mai, un partenariat a été signé entre le PNR et la Région : il recouvre un programme d’actions sur trois ans. Parmi elles, un projet « Circuit court en Baronnies » qui fait la promotion des produits locaux, mais aussi l’ouverture d’une auberge multiservice à Vercoiran, la rénovation d’une salle de cinéma à Buis-les-Baronnies ou encore le développement des plantes aromatiques et des activités de pleine nature. 

Décisions N°63 – juillet 2015
La lettre d’information de votre Région est propulsée par 111 Média, une solution conçue et développée en Rhône-Alpes.